27.02.12

La petit fille appuyait sur ses yeux pour faire luire dans le noir mille lueurs.

  Elle ouvrit les yeux, Les couleurs y entrèrent. Elle ferma les yeux, Les couleurs y restèrent. Voilà pourquoi le soir, Quand elle s'ensommeille elle aperçoit dans le noircent mille merveilles essais de pixels , peinture à l'eau dérobée aux mômes
Posté par louloutegaroute à 18:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24.02.12

Petit Coeur de feutrine

   Petit Coeur de feutrine  à l'âme grenadine  soupire et se chagrine       Car Petit coeur de moleskine cherche sa colombine, Chérie tendre et câline    Petit Coeur de feutrine   roule sa bobine   bravant tempête et bruine   sur  monts et collines sur les sentes clandestines Petit Coeur chemine            
Posté par louloutegaroute à 18:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24.02.12

        A l'ombre de l'églantine  douce et tendre mousseline répond à son coeur de feutrine               Je suis ta colombine un avenir sucré se dessine avec mon petit coeur de feutrine                                    
Posté par louloutegaroute à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17.02.12

champs visuel

Lorsqu' L. quitta leur champs de vision, elle eut quelques hésitations, elle se remémora , frémit : La valse des souvenirs. Des souvenirs à eux. Grandir et puis partir. Avec ou sans permission. Être, disparaître mais ne pas mourir.   Lorsqu'ils quittèrent son champs de vision à L., elle eut quelques hésitations. elle se remémora,  frémit :  La valse des souvenirs. Les siens, les leurs et tour à tour ,  la question de l'amour,  les raisons du coeur . Elle opta pour l'art, elle... [Lire la suite]
Posté par louloutegaroute à 14:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16.02.12

REGARDER

pastels secs   Les Yeux d'Elsa   Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire J'ai vu tous les soleils y venir se mirer S'y jeter à mourir tous les désespérés Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire Aragon ... [Lire la suite]
Posté par louloutegaroute à 00:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15.02.12

pastels secs      
Posté par louloutegaroute à 01:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14.02.12

un loup pour un crapaud

Au commencement il y eut la colère. Sa colère à L. devant son crapaud trop bô qui explose; face à sa pépette qui tempête. Avec sa gamine qui fulmine. Plus d'une fois L. s'emporta et  plus d'une fois elle s'en mordit les doigts. Et puis un jour L. décida de transformer la laideur en joliesse, opta pour une transmutation de la violence en bonheur immense. L. se fit  sa marotte. Sa colère c'est l'autre qui la porte. Voici la colère la plus immonde à même d'épouvanter tous les trop bôs crapauds du quartier. ... [Lire la suite]
Posté par louloutegaroute à 00:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14.02.12

tuto au plus tôt

    Durant les vacances prochaines, si le crapaud trop bô ne fait pas des siennes, si le loulou garou n'est pas loulou tout fou, si la Belle âme ne fait pas de drame L. livrera son tuto de loup affreux à la blogosphère.
Posté par louloutegaroute à 00:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12.02.12

CAPITALE

  Aujourd'hui il eut pour L. et sa troupe une visite capitale : ciel bleu, mouettes,  sonorités étranges et étrangères, boulevards balayés par le silence . Et la mémoire qui s'emballe. Et les souvenirs qui tintent. L  s'émerveilla de voir la capitale si belle et si vieille. Sa grande lui montra les reflets d'argent sur la Seine. Quelle belle âme! Son loulou pas garou se questionna devant une ribambelle de cadenas. Un point de fuite qui sera poursuivi dans un travail prochain. petit lapin... [Lire la suite]
Posté par louloutegaroute à 12:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10.02.12

le printemps au coeur de l'hiver

  Ses petits élèves aiment maintenant les poèmes de tout poil. Aujourd'hui Emilie jolie apporta une poésie sur le printemps. La maîtresse avait pourtant donné rimaille de saison:       froid, frisson, frima, flocons. Ses petits élèves grelottaient car l'hiver était entré dans la classe. Emilie jolie, elle,  parla de  fleurs,   de soleil, de verdure, de chaleur ,        de feuilles, de lumière  . Emilie , à la manière du petit mulot de... [Lire la suite]
Posté par louloutegaroute à 10:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]